Notre parcours d'expositions Photo Saint-Germain 2017

La galerie Folia vous propose un parcours d'expos dans le cadre du festival Photo Saint-Germain

Institut Hongrois de Paris, Maison d’Auguste Comte, Atelier Néerlandais, galerie Arcturus, galerie Folia, découvrez notre séléction d'expositions faisant partie du Festival.


Le parcours photo de la rive gauche Pour sa 6e édition, Photo Saint-Germain revient du 3 au 19 novembre 2017. Quinze jours placés sous le signe du parcours, dans une sélection de musées, centres culturels, galeries et librairies de la rive gauche. La galerie Folia fait partie du parcours avec les expositions Passport d'Alexander Chekmenev et Tools of resistance de Sasha Kurmaz  et vous propose un parcours.

 

András Bánkuti Valeurs Marginales

Institut Hongrois de Paris                           

Du 10 au 16 Novembre 2017

La série intitulée « Valeurs marginales » de Andras Bankuti, réalisée entre 1980 et 1994 cherche à donner à voir la réalité centre-européenne de cette période du socialisme que l’on disait « adouci » et des bouleversements qui ont suivi le changement de système politique. Les photos prises à Budapest et en province dressent un panorama des événements de cette période singulière à l’Europe-Centrale : mutations politiques et sociétales, pauvreté, mouvements underground. 

 

 © András Bánkuti : Punks 10, 1981-1983

 © András Bánkuti : Punks 10, 1981-1983


Amaury da Cunha HS, images d’une histoire souterraine

La Maison d’Auguste Comte

Du 3 au 19 novembre 2017

Installation mêlant photographies et textes sonores, la proposition d’Amaury da Cunha fait écho à deux publications récentes. Un récit, « Histoire souterraine » (éditions Le Rouergue) et un journal d’images, « HS, images d’une histoire souterraine (éditions Filigranes) ». Quel est le pouvoir d’un texte ou d’une photographie face à l’expérience de la disparition et du deuil ? A-t-on recours aux images pour combler les lacunes de la mémoire ? Ces questions seront au cœur du dispositif imaginé par Amaury da Cunha, dans la maison du philosophe Auguste Comte. 

Amaury da Cunha, Paris 2016, © Amaury da Cunha 

Amaury da Cunha, Paris 2016, © Amaury da Cunha 


NOOR par NOOR

Atelier Néerlandais

Du 3 au 19 novembre

NOOR est un collectif d’auteurs qui enquêtent, documentent et témoignent de la réalité de notre monde et de ses soubresauts. NOOR par NOOR est une exploration unique et fascinante réalisée par les photographes dans les archives de l’agence et des membres. Chacun des photographes a sélectionné 1 image représentative de l’engagement de chacun pour NOOR, une confrontation avec le récit dominant pour inspirer par la narration visuelle, l'empathie et l'action avec intégrité et passion.

 Une exposition organisée à l'occasion des 10 ans de l'agence NOOR.

Pep Bonet par Francesco Zizola, Tremblement de terre en Haïti, Port au prince Haiti, janvier 2010 © Pep Bonnet NOOR

Pep Bonet par Francesco Zizola, Tremblement de terre en Haïti, Port au prince Haiti, janvier 2010 © Pep Bonnet NOOR


Marc Riboud  La jeune fille à la fleur, 50 ans après

Galerie Arcturus

Du 21 Octobre au 21 Novembre
 

Pour Marc Riboud, l’année 1967 restera celle de la Jeune fille à la Fleur. Une photographie décisive à laquelle ses précédents reportages le préparaient.
Cinquante ans plus tard, le 21 octobre 2017, parait aux éditions du Seuil le livre La jeune fille à la fleur. L’ouvrage dévoile notamment la version couleur du tirage, sa planche-contact ainsi que des clichés de l’événement, avant et après ce « moment décisif ».
L’exposition ainsi que la publication reviennent sur la genèse de cette photo emblématique, tout en célébrant le regard engagé et humaniste de Marc Riboud, disparu en août 2016

©Marc Riboud, parution Paris Match, novembre 1967

©Marc Riboud, parution Paris Match, novembre 1967


Alexander Chekmenev Passport

Galerie Folia
Du 2 novembre au 21 Décembre 2017

Après la chute de l’Union soviétique, il devient nécessaire pour l’Ukraine fraîchement indépendante
de remplacer les anciens passeports soviétiques avec de nouveaux, ukrainiens, dans les délais les plus brefs possibles. Tous les Ukrainiens doivent alors se procurer un nouveau passeport dans l’année. En 1994, les services sociaux de Lugansk, une ville du sud-est de l’Ukraine, recrutent des photographes afin de réaliser le portrait des citoyens âgés ou malades, dans l’incapacité de payer leurs photos.

L’ukrainien Alexander Chekmenev est alors missionné pour faire du porte à porte durant cette campagne de nationalisation du passeport. Il accompagne ainsi le personnel des services sociaux, chargé de procurer médicaments et provisions à ces personnes isolées. Un travail poignant sur l’Ukraine rurale et le quotidien de marginaux, réminiscence de Mikhaïlov dans son approche documentaire.

Ville de Lugsansk - 1995 © Alexander Chekmenev 

Ville de Lugsansk - 1995 © Alexander Chekmenev 


Sasha Kurmaz Tools of resistance

Galerie Folia
Du 2 novembre au 21 Décembre 2017

Cette série rassemble des objets utilisés par les activistes lors des confrontations avec la police sur la place Maïdan (place de l’Indépendance) à Kiev en 2013, après les premières victimes, lorsque les forces de l’ordre ont commencé à utiliser des armes.

Le propos de Sasha Kurmaz, au-delà de créer des images, est de produire des documents anthropologiques qui permettent d’analyser les événements passés. 

Tous ces objets proviennent directement des lieux de l’affrontement où ils ont été récupérés.

Tools of resistance © Sasha Kurmaz 

Tools of resistance © Sasha Kurmaz 

FR
ENG
FR
mail_outline