«France(s) Territoire liquide»

«France(s) Territoire liquide» est une mission photographique collective sur le paysage français, auto-produite et indépendante.

 A l'occasion de l'exposition «L'été» un ouvrage sur ce projet dont Julien Chapsal fait partie est disponible à la Galerie Folia.

 
france territoire liquide.jpg

Quarante-trois photographes, jeunes pour la plupart, se sont autosaisis d’une mission inscrite dans une forte tradition (de la Mission héliographique en 1851 à celle de la DATAR au début des années 1980, en passant par la grande opération menée aux États-Unis par la Farm Security Administration entre 1935 et 1942), celle de dire un pays sans le figer. Les frontières deviennent incertaines, les catégories s’abolissent, la photographie rejoint la littérature dans sa capacité à décloisonner le temps et l’espace. Métaphoriser le territoire par la liquidité, c’est affirmer la possibilité de secouer les perceptions qui ont cours. 
Nulle commande ici, aucune administration à l’initiative de quoi que ce soit. Pour les photographes, indépendants et cooptés, il y avait simplement le désir d’appréhender les réalités contemporaines de leur pays, de percevoir ses élans, ses lignes de fracture, ses mélanges, ses espaces naturels ou urbains, ses recoins, ses sommets, ses relais, ses évolutions, ses subtilités, ses complexités, ses habitudes, ses modes d’habitation, ses virtualités.

PLUS QU’UN LIVRE DE PHOTOGRAPHIES

"À chaque photographe il a été proposé d’écrire un texte et/ou d’ouvrir les coulisses de sa démarche artistique, de dévoiler les sentiers de sa création. Ils ont, avec leurs mots ou leurs documents, constitué une esthétique saisissante et passionnante du regard dans un double mouvement d’appartenance et de décentrement. "

- Bernard Comment, 
éditeur du livre

 
 

«France(s) Territoire liquide»

Édité aux éditions du Seuil Collection Fiction & Cie ,2014

Genre : Beau livre
Introductions :  Jean Christophe Bailly 

400 Pages 

49 euros

 
FR
ENG
FR
mail_outline